Sélectionner une page

Halte aux idées reçues : ce n’est pas parce que votre enfant peut en apparence dormir n’importe où qu’il faut négliger le choix de sa literie ! Matelas posé à même le sol ou récupération du sommier de l’aîné(e) sont vivement déconseillés. Pour assurer à votre enfant un bon sommeil, il est primordial d’être vigilant à la qualité de la technologie et des matériaux utilisés pour sa literie.

Le sommeil est un bien précieux à tout âge. Or, l’importance du choix de la literie pour les enfants est parfois sous estimée. En effet, lorsqu’ils sont fatigués, ces derniers disposent en général d’une bonne capacité à s’endormir, quels que soient l’endroit ou le type de couchage.

De même, un enfant ou un jeune adolescent ne se plaint généralement pas de maux de dos ou de courbatures. C’est pourquoi le risque existe de ne pas se préoccuper assez de la qualité de leur literie.

Mais les conséquences d’une mauvaise literie sur l’enfant ou l’adolescent, si elles ne sont pas immédiates, peuvent rejaillir bien plus tard, à l’âge adulte. Tout comme avoir un bon cartable adapté à sa morphologie, dormir sur une literie de qualité est indispensable au bon développement de l’enfant.

La qualité : le critère indispensable pour ce compagnon des 10 prochaines années de l’enfant

Bien que l’on n’y pense pas toujours lors de l’achat, la literie est un investissement santé et bien-être pour les 10 prochaines années de votre enfant. En effet, un enfant de 5 ou 6 ans dormira probablement encore sur la même literie à l’adolescence. Seul un matelas de qualité pourra s’adapter, en termes de soutien notamment, aussi bien à la morphologie d’un enfant de 5 ans qu’à celle d’un jeune de 15 ans.

La literie est l’alliée d’un bon développement pour l’enfant

Pour les adultes comme pour votre enfant, une literie de qualité est celle qui assurera un parfait soutien en s’adaptant parfaitement à la morphologie sans créer de points de pression douloureux. C’est le soutien, procuré par la suspension du matelas, qui assure le maintien de la colonne vertébrale durant le sommeil : un détail important chez votre enfant en pleine croissance ! En effet, les mauvaises positions causées par une qualité moindre de leur literie peuvent potentiellement occasionner des problèmes de dos à l’âge adulte. De plus, la qualité de la literie de votre enfant peut impacter la qualité de sommeil de ce dernier et donc sa récupération physique et mentale ainsi que sa concentration durant la journée.

Le sommeil des enfants : des besoins spécifiques

Pour votre enfant, il est indispensable de bénéficier d’un sommeil récupérateur, tant pour sa croissance physique que pour son développement intellectuel (capacité de concentration, de mémorisation, d’apprentissage).

En clair, pour attaquer la journée du bon pied, être en forme et rester attentif en classe, une bonne nuit de sommeil est essentielle.

Le sommeil paradoxal joue un rôle important chez le jeune enfant dans la période d’apprentissage car il contribue à la mémoire et à l’organisation de la pensée. Chez les enfants, le sommeil est aussi beaucoup plus riche en sommeil lent profond (30 à 40% contre 20% chez les adultes) donnant une impression de plénitude et de profondeur de sommeil. C’est au cours de ce sommeil profond qu’est sécrétée l’hormone de croissance indispensable pour grandir. Ainsi, chaque heure de sommeil contribue durant la nuit au bon développement physique et intellectuel de l’enfant.

Quelle technologie préférer pour la literie des enfants ?

Quelle que soit la matière utilisée pour le matelas, celle-ci doit avant tout être très résiliente : elle doit accompagner les mouvements de votre enfant et s’adapter parfaitement à sa morphologie. Les ressorts, le latex ou encore la mousse polyuréthane haute densité s’adaptent parfaitement au couchage de votre enfant et assurent un parfait soutien durant le sommeil. Souvent privilégiés car peu onéreux, les matelas en mousse polyéther de densité inférieure à 25kg/m3 sont à éviter pour le couchage quotidien car ils n’offrent pas une densité et une résilience suffisante.

Quelle fermeté choisir ?

Comme pour l’adulte, un couchage trop ferme est déconseillé. Un soutien ferme associé à un contact accueillant est le plus indiqué pour le dos et la colonne vertébrale en pleine évolution. Pour s’assurer que la literie offre un parfait maintien à l’enfant, il faut vérifier que le matelas épouse intégralement l’ensemble de son corps durant le sommeil. D’où l’intérêt, si l’enfant n’est pas trop jeune, de tester le lit en magasin en couchant l’enfant dessus.